Pour refaire un monde ...

D’abord, on jete des couleurs

Sur ce globe de douleur

Puis des milliers de lumieres

Pour que les gens esperent

On ajoute quelques fleurs

Qui font taire la peur

Et des paysages imaginaires

Dans le coeur des mercenaires.

 

Mais surtout une trève

Pour que l’amour nous enlève

Et des enfants, des nouveaux nés

Tous faits de naiveté

Ensuite viennent les reves

Qui nous guident et nous élèvent

Et des bouquets de pensées 

Pour que l’ignorance soit incendiée.

 

Apres on colle des sourires sur les visages

 Et des  

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×