Les Misérables - Victor Hugo

 

 

Le vent des révolutions n’est pas maniable.

 

 

Les miserables

Titre: Les Misérables

Auteur: Victor Hugo

Genre: Littérature classique

Editeur: Flammarion

Nombre de pages: 3353

Mon résumé

Dans la France du XIX° siècle Jean Valjean sort de prison. Personne ne veut de lui et il arrive chez un évêque. Il décide alors de se consacrer à faire le bien autour de lui. Il rencontrera Fantine, puis Cosette et tous les autres, tentant toujours de faire ce qui lui semble juste.

Mon avis

Ce n'est pas rien de s'attaquer à un monument pareil. Encore une fois, c'est dans le cadre scolaire que je me suis lancée dans cette lecture classique et ça a été une découverte interessante, qui changeait de mes lectures habituelles. J'ai lu la version intégrale, et cela m'a donc pris longtemps.

La première chose à laquelle j'ai du m'adapter a été la plume de l'auteur. En effet, c'est un style a part, avec des descriprions très longues et des reflexions poétiques. L'auteur prend souvent le lecteur a parti, ce qui parait tout d'abord curieux. J'ai aimé cette plume, même si les allusions y étaient nombreuses, tout comme les comparaisons, et que j'ai passé un certain temps à rechercher leurs significations. C'est une écriture très riche et on peut passer des heures à décortiquer un extrait pour trouver toutes les figures de style. C'était interessant de lire quelque chose d'écrit si différemment de mes lectures habituelles. Malgré tout, beaucoup de chose m'ont parues longues et sans grande importance par rapport à l'intrigue mais cela fait parti de choix de l'auteur de développer certains aspect longuement.

Les personnages sont tellement décrits dans le détail, que l'auteur ne laisse que peu de place à l'imagination du lecteur. On connait les personnages en profondeur, on assiste à leurs réflexions et leurs émotions. Jean Valjean, personnage principal totalement poignant m'a bouleversée dans ses actes comme dans ses paroles. J'ai eu une pitié infinie pour Fantine et une haine totale envers les Thénardier, de l'attendrissement face à l'épanouissement de Cosette et de la nostalgie en lisant les actes de Gavroche. Chaque personnage, chacun de ces Misérables, m'a touchée à sa manière. Les évolutions de chacun m'ont rendue heureuse et à la fin, j'avais l'impression qu'ils étaient tous des amis proches.

L'histoire se déroule au XIXeme siecle. On traverse la France et on découvre cette époque à laquelle Victor Higo appartient. Il nous fait découvrir au fil de l'intrigue les enjeux politiques, les classes sociales, les grandes idées de cette époque tellement riche. Le contexte historique apporte souvent à l'histoire une dimension dramatique. J'ai beaucoup aimé le Paris de Victor Hugo, capitale en proie à des tensions.

L'histoire est bouleversante de vérité, probablement grâce à tous les éléments que l'auteur a apporté: sa plume, ses personnages, l'univers... Ce n'est pas un livre d'action, le déroulement de l'intrigue se fait lentement, à l'aide de paralleles. De bout en bout, l'histoire est réaliste et à la fois formidable. Ces destins qui se croisent tous, ces Misérables qu'on suit et qui vivent comme ils le peuvent sont agencés d'une manière spectaculaire. A plusieurs reprises, on retrouve des personnages déjà rencontrés là où on s'y attend le moins. 

 

 

Le petit extrait

La nature humaine se transforme-t-elle ainsi de fond en comble et tout à fait ? L’homme créé bon par Dieu peut-il être fait

méchant par l’homme ? L’âme peut-elle être refaite tout d’une pièce par la destinée, et devenir mauvaise, la destinée étant

mauvaise ? Le cœur peut-il devenir difforme et contracter des laideurs et des infirmités incurables sous la pression d’un malheur disproportionné, comme la colonne vertébrale sous une voûte trop basse ? N’y a-t-il pas dans toute âme humaine, n’y avait-il pas dans l’âme de Jean Valjean en particulier, une première étincelle, un élément divin, incorruptible dans ce monde, immortel dans l’autre, que le bien peut développer, attiser, allumer, enflammer et faire rayonner splendidement, et que le mal ne peut jamais entièrement éteindre ?

En conclusion

Une lecture bouleversante, qui sort du lot de mes lectures habituelles. Des personnages complets et attachants, tous à leur manière. Une époque très intéressante que l'auteur nous fait découvrir sous sa plume riche et derrière ses longues descriptions complexes. Une histoire qui a traversé le temps et reste aujourd'hui, toujours aussi belle.

C'est un très bon livre

Tres bon livre 1

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×