Divergente 1 - Veronica Roth

 

 

Je crois aux actes de courage ordinaire, au courage qui pousse une personne à prendre la défense d’une autre.

 

 

Divergente 1

 

Titre: Divergente

Auteur: Veronica Roth

Genre: Dystopie

Editeur: Nathan

Nombre de pages: 448

 

Mon résumé

Dans une société futuriste divisée en cinq faction, vit Tris, une jeune altruiste. Le jour de ses seize ans, comme tous le adolescents de son age, elle doit choisir dans quelle faction elle passera le restant de sa vie. Pour l'aider dans son choix, elle passe un test d'aptitude. Mais ce dernier n'est pas concluant et la désigne pour plusieurs factions: elle est divergente. Mais est-ce un avantage ou plutôt un secret qui risque de la tuer?

 

Mon avis

J'ai évidemment lu ce livre. D'abord parce que beaucoup de monde en parlait et aussi parce le résumé était vraiment tentant. La dystopie est un genre que je ne connais pas trop, à part Hunger Games, je n'avais aucune experience dans ce genre.

On suit donc Béatrice que j'ai bien appréciée malgé son leger penchant pour la niaiserie. Ce personnage n'est pas ce qui fait vraiment la force de l'histoire mais elle y contribue quand même un peu. Quatre quant à lui, est un peu le cliché du brun ténébreux dont toutes les filles rêvent. J'ai bien aimé Tori, la tatoueuse et Christina, l'ami de Tris.

L'univers est l'ennorme point fort de ce livre selon moi. L'idée des factions, ces cases où on fait rentrer les gens de cette société, est très bonne. Celle des divergent aussi. Même si l'idée des opprimés qui ont une avantage sur les autres est vue et revue, elle n'est pas exploitée de la même manière ici. J'ai adoré voir Tris dans sa formation pour devenir audacieuse. Ce qui m'a le plus plu, c'est l'idée des peurs qu'ils doivent surmonter. Dans ce premier tome, on reste sur un espace assez réduit et on n'explore que deux factions mais j'espère que la suite nous fera connaitre les coutumes des autres factions.

L'intrigue est vraiment bien menée. L'essenciel du livre est une découverte, qui n'est d'ailleurs pas de tout repos. On apprend à connaitre les personnages, l'univers, on apperçoit les grandes lignes de l'intrigue. Le rythme est soutenu et on ne s'ennuie jamais. L'auteur à une plume adaptée à la distopie, dynamique et précises. Elle nous plonge bien dans l'action et dans les pensées des personnages.

La relation entre Tris et Tobias évolue au fil des pages. Je ne suis pas une grand amatrice de ramances mais j'ai trouvé que le dosage était assez bien fait et que la romance ne mangeait pas totalement le reste de l'histoire. J'espère que l'auteur saura continuer de doser parce que j'étais parfois à la limite de fermer le livre. Pourtant, il y avait de très bonnes idées et l'univers était très bon mais l'aspect romance m'a vraiment mise hors de moi à certains moments.

Le petit extrait

Chez moi, je passais des soirées calmes et agréables avec ma famille. Ma mère tricotait des écharpes pour les gamins du quartier. Mon père aidait Caleb à faire ses devoirs. Il y avait du feu dans la cheminée et la paix dans mon cœur, puisque je faisais exactement ce que j'avais à faire, et tout était tranquille.
Je n'avais jamais été portée par une armoire à glace, je n'avais jamais eu de fou rire à table, ni écouté la rumeur de cent personnes qui parlent toutes en même temps. La paix a quelque chose de contenu, ça c'est la liberté.

 

En conclusion

Une lecture originale avec un univers vraiment exceptionnel et des idées très inovantes qui m'ont vraiment conquise. Un rythme soutenu et une plume dynamique. D'un autre côté, des passages de romances qui se multipliaient au mur et à mesure à mon grand regret. L'univers l'emporte tout de même sur ce petit bémol.

C'est un très bon livre

Tres bon livre 1

 

 

      

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×