Célèste ma planète - Timothée de Fombelle

 

 

Le pire, c'est que si c'était une personne, on trouverait le moyen de la sauver.

 

 

Celeste ma planete

 

Titre: Céleste ma planète

Auteur: Timothée de Fombelle

Editeur: Folio junior

Nombre de pages: 92

Mon résumé

Dans un futur où la planète est ravagée par la pollution, un jeune garçon fait la rencontre de Céleste. Mais cette dernière disparait en proie à un étrange mal. Le narrateur va alors tout mettre en oeuvre pour la sauver.

Mon avis

Après avoir lu Le livre de Perle et Vango, j'avais envie de continuer à découvrir Timothée de Fombelle qui est pour moi l'un des meilleur auteurs que j'ai lu. Ce tout petit livre se lit très vite mais délivre un message fort.

Tout d'abord, l'histoire se passe dans le futur, au coeur d'une société quasimment dystopique. La Terre est tellement polluée que ses habitants vivent dans de hautes tours pour trouver de l'air respirable. L'auteur décris peu l'univers car le roman ne se centre pas sur lui mais j'aurais aimé le comprendre un peu mieux.

Le concept de la maladie de Céleste m'a énormément plu. C'est d'ailleurs ce qui fait l'originalité de ce roman et qui rend le message écologique plus fort. Les deux personnages principaux nous sont un peu étranger mais vu la longueur du livre, on ne pouvait pas s'attendre à avoir un descriptions très détaillée d'eux. Il est évident que c'est un roman qui se tourne vers un public plus jeune que les autres livres de l'auteur, mais d'un autre côté, le message qu'il délivre peut être assimilé à tout age.

La plume de Timothée de Fombelle est toujours très poétique avec, dans ce livre, une certaine naïveté qui s'accordait au narrateur. Elle nous guide dans l'histoire, et lui donne des airs de conte. C'est l'un des point fort du roman, ce qui lui donne ce côté poignant et touchant, ce qui rend le message plus vibrant.

La seule chose que je puisse reprocher à ce livre c'est le côté jeunesse et les racourcis. On en sait peu sur l'univers, peu sur les personnages, j'aurais aimé plus de précisions. Le coup de foudre m'a parut aussi un peu facile tout comme la fin de l'histoire que j'ai trouvée un peu utopique.

 

Le petit extrait

La première fois qu'elle m'a embrassé, nous étions suspendus par des câbles à cent vingt mètres du sol, avec quinze hommes armés à nos trousses. C'est peut-être pour cela que, pendant longtemps, je n'ai pu l'approcher sans avoir le vertige. Aujourd'hui j'écris son nom en haut de ce petit cahier trempé qui me reste. Il fait froid. Le feu n'y change rien. Je ne sais pas pourquoi l'encre de mon stylo  ne gèle pas. Cette histoire je n'aurais pas assez de pages pour en faire un roman, juste assez pour laisser une trace, la trace bleue qui changea ma vie et qui aurait pu changer le monde.

Céleste.

En conclusion

Un court roman plein de poésie, qui délivre un message fort et important. Deux personnages touchants et un concept original. Un côté jeunesse qui fait qu'il m'a manqué des précisions mais qui reste attendrissant.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×