Zouk - Pierre Bottero

 

 

Gardez-vous des chemins sombres. Anorexie.
Le chemin sombre s'appelle l'anorexie.

Zouck

 

Titre: Zouck

Auteur: Pierre Bottero

Genre: Contemporain

Editeur: Flammarion (tribal)

Nombre de pages: 154

Mon résumé

Anouk a une passion dans la vie: la danse. Elle la partage avec sa meilleure amie, Maiwenn et tout va pour le mieux. Mais Maiwenn s'éloigne de Zouck, et cette dernière, obsédée par l'idée de perdre du poids se referme sur elle même. 

Mon avis

J'ai lu ce livre tout d'abord pour son auteur, Pierre Bottero, qui est l'un de mes préférés. Le sujet qui y était traité, à savoir l'anorexie, était un thème interessant et à prpos duquel je n'avais encore rien lu. L'envie de savoir comment l'auteur avait traité ce sujet m'a poussée et je l'ai lu en une heure.

Tout d'abord, bien sûr, la plume si belle et poignante de Bottero m'a charmée. C'était un livre court mais très riche en poésie, en réflexion. Bottero grâce à ses mots, entre dans la psychologie du personnage d'une jeune fille sans aucun mal et nous décrit ses doutes et ses reflexions. Il arrive à nous faire ressentir des milliers d'émotions en quelques mots assemblés à sa manière si caractéristique.

Les personnages étaient très réalistes, je n'ai eu aucun mal à m'identifier à Zouck. Tout au long du livre j'ai eu l'impression de déjà la connaitre et je l'ai suivie avec une proximitée étonnante. Je l'ai beaucoup appréciée et je l'ai, en un sens compris. Dès le début du livre, on ressent cette attirance, presque obsessionnelle, du personnage pour la minceur, pour la légèreté du corps, sa forme éthérée. Et même si Zouck arrive à se "soigner", il lui reste cette envie qui la ronge.

L'histoire est belle dans sa simplicité. L'auteur utilise des banalités de la vie pour installer ses réflexions et sa poésie. Rien de transcendant et c'est ça qui fait que ce livre est si réaliste. Cette histoire pourrait être la nôtre. Ce choix est très judicieux et il rend le livre poignant de vérité, de simplicité et de beauté.

Le sujet central de ce livre est donc l'anorexie, que Pierre Bottero nous fait découvrir à travers Zouck. Même si j'en avais déjà entendu parler, ce livre décrit plus l'état d'esprit, le combat moral, que les faits de la maladie. Il n'y a pratiquement aucune explication de la "maladie". Ce n'est pas une documentation, mais plus un témoignage fictif.

 

Le petit extrait

Personne ne quitte jamais totalement les chemins sombres.
Les fouler laisse des traces indélébiles, au mieux des cicatrices, au pire des plaies qui jusqu'à la fin resteront ouvertes. Et la guérison est longue. Très longue...

La musique était une onde qui me portait. Toujours plus haut. Je me sentais légère, presque éthérée. J'avais la sensation que mes gestes pouvaient s'affiner jusqu'à devenir parfaits, que le concept d'harmonie devenait accessible. Chaque mouvement me libérait du poids d'un souci, d'une rancoeur, je n'étais plus qu'équilibre et envol...

 

En conclusion

Un livre poignant de réalisme et de beauté. Une plume poétique et merveilleuse qui nous plonge avec une facilité déconcertante au coeur de la psychologie d'une adolescente. Un sujet traité avec brio de manière vraie et bouleversante. Un auteur toujours aussi exceptionnel et à jamais regretté.

C'est un super livre

Super livre

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×