Nos étoiles contraires - John Green

 

 

Je crois qu'on peut choisir dans la vie comment on peut raconter une histoire triste, et Augustus et moi avons choisi la manière drôle.

 

Nos etoiles contraires 1

Titre: Nos étoiles contraires

Auteur John Green

Genre: Contemporain

Editeur: Nathan

Nombre de pages: 330

Mon résumé

Hazel est atteinte d’un cancer de la thyroïde. Quand elle rencontre Augustus a un cercle de parole pour adolescent cancéreux, sa vie bascule. Entre les deux jeunes gens, l’amour s’installe et commence alors une aventure pleine de lumière, de douleur et surtout pleine de vie.

Mon avis

La première fois que j’ai lu Nos étoiles contraires, j’ai trouvé le livre bon mais je n’ai pas compris tout le bruit qu’il avait fait. La deuxième fois je l’ai trouvé excellent et a la troisième fois j’en suis tombée amoureuse.

On pourrait tout d’abord croire que le livre va être triste, (ce qui est assez vrai étant donné que j’ai pleuré pendant la moitié du temps), mais il se révèle être une bouffée d’air frais, sa lecture est un moment assez étrange ou on passe du rire au larmes sans s’en rendre compte.

Les personnages sont vraiment profonds et humains. Hazel et son livre fétiche, qui a une vision bien précise de la vie et de la mort et Augustus et ses métaphores irrésistibles, ces deux là sont un duo haut en couleur. Leur relation est vraiment unique et c’est la seule relation amoureuse littéraire que je trouve crédible et profonde. Le fait de vivre en sursis leur fait aborder des questions difficiles.

L’histoire est très bien faite. On assiste petit a petit a l’évolution de la relation des deux personnages, mais aussi l’évolution de leurs cancers respectifs. Car malgré le fait que le cancer ne soit pas le thème principal, il est toujours présent dans la vie d’Hazel et Augustus.

L’auteur a une plume simple, mais fait parfois preuve de beaucoup de poésie. Il y a dans ce livre des dizaines de phrases très belles et des dizaines de citations originales. John Green, a tenté de se mettre dans la peau d’Hazel, et je ne sais pas si il a su dépeindre la réalité, mais en tout cas, je l’ai trouvé crédible. Par sa plume, il nous fait entrer dans les pensées et les réflexions de ce personnage et arrive a nous envoyer nous aussi dans l’esprit d’Hazel.

 

Le petit extrait

Certains infinis sont plus vastes que d'autres,nous a appris un écrivain qu'on aimait bien, Augustus et moi. Il y a des jours, beaucoup de jours, où j'enrage d'avoir un ensemble de nombres infinis aussi réduit. Je voudrais plus de nombres que je n'ai de chances d'en avoir, et pour Augustus Waters, j'aurais voulu tellement plus de nombres qu'il n'en a eus.
Mais, Gus, mon amour, je ne te dirai jamais assez combien je te suis reconnaissante de notre petite infinité. Je ne l'échangerai pas pour tout l'or du monde.
Tu m'as offert une éternité dans un nombre de jours limités, et j'en suis heureuse.

En conclusion

Un livre magnifique ou on passe sans cesse du rire au larmes. Deux personnages très profonds, avec des personnalités attachantes et une relation a la fois terrible et exceptionnelle. Une plume simple et poétique qui nous emporte tout au long du récit, suivre le destin de ces amoureux.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×